Mon Test de Kind Words, le jeu où vous partagez vos émotions avec des inconnus

Qui a dit que le monde était un endroit cruel ? L’intolérance et le harcèlement sont une réalité très visible, tant et si bien qu’on aurait tôt fait d’oublier que la grande majorité des gens sont, en réalité, des personnes sincères et bienveillantes. Sorti le 13 septembre 2019 sur Steam, Kind Words est un jeu qui réunit toutes ces personnes dans un endroit aussi sûr que possible. Kind Words, c’est une idée toute simple, exécutée de la plus brillante des manières. Vous pouvez demander de l’aide à des inconnus en envoyant des lettres anonymes, ou bien apporter de l’aide à des inconnus en répondant à leurs lettres. Un concept tout simple, mais très émouvant. Nous avons tous des pensées parasites qui nous habitent. Une rupture amoureuse, peut-être. Un être cher qui est décédé. Ou tout simplement, une journée difficile. Peu importe ce qui vous chagrine : dans Kind Words, vous pouvez vous confier anonymement, et recevoir des réponses réconfortantes de la part d’inconnus. Et vous pouvez, vous-même, lire les confessions d’autres personnes, et leur envoyer des ondes positives pour les aider à surmonter leur peine. Le jeu propose aussi une option permettant d’envoyer des messages à des personnes au hasard, sans attendre de réponse en retour. Tout le principe du jeu repose sur le fait de se connecter les uns aux autres, et de garder à l’esprit que, quelle que soit la cause de ce qui nous trouble, nous ne sommes pas seuls pour y faire face.

Le gameplay de Kind Words : Rien de plus qu’envoyer et recevoir du courrier

« Mon rôle est d’échanger des lettres entre des personnes qui ont besoin de réconfort. »

Le messager de tous ces courriers : une adorable biche, qui nous donne au passage quelques consignes pour s’assurer que ce jeu reste un endroit sûr : ne pas partager d’informations sensibles sur son identité ou son adresse, ne pas envoyer de messages insultants, et signaler tout message qui le serait. Le jeu est entièrement conçu pour projeter le joueur dans un havre sûr : les graphismes simples mais mignons, la musique apaisante – l’atmosphère du jeu vous fait sentir « comme à la maison » : un endroit où vous êtes entouré de personnes qui vous aiment et vous encouragent, quand bien même elles ne vous connaissent pas.

La beauté de Kind Words : ses joueurs

Je dois bien avouer que j’ai quelques réserves sur cette question : combien de temps faudra-t-il avant que les « trolls » n’envahissent ce jeu et ne commencent à envoyer des messages malveillants à des personnes qui ont besoin d’aide ? Fort heureusement, pour le moment, cela ne semble pas être le cas. Je suppose qu’il y a une forme d’automodération de la part du jeu lui-même (un genre de filtre de mots-clés qui supprime automatiquement les messages insultants). Il y a aussi une option « Signaler » sur chaque lettre reçue, au cas où un message de haine arriverait malgré tout dans votre courrier. Mais j’ai aussi envie de croire que quelqu’un qui a pris le temps d’acheter et de jouer à ce jeu, est animé par de bonnes intentions. Et c’est une pensée qui fait du bien : il y a de bonnes personnes dans ce monde.

« Bienvenue dans Kind Words ! Nous ne voulions pas que tu commences le jeu sans rien dans ton courrier, alors nous, les développeurs, t’avons écrit une lettre ! Nous espérons que tu apprécieras le temps que tu passeras ici, que tu te confieras, que tu ressortiras grandi, et que tu pourras aider d’autres personnes à en faire autant ! – Ziba & Luigi »

C’est difficile de parler de ce jeu, en soi, car l’essentiel de sa beauté ne réside pas dans le jeu lui-même, mais dans les personnes qui y jouent. Il n’y a rien de plus réconfortant, de plus émouvant, que de recevoir les mots bienveillants et aimants d’un parfait inconnu – quelqu’un qui a pris du temps dans sa journée, simplement pour vous dire, sans même vous connaitre : « Tu n’es pas seul. On ne se connait pas, mais je suis ton ami. Continue comme ça, tu t’en sors très bien. » Vous allez sourire, beaucoup, en lisant les mots réconfortants des inconnus qui vous répondent. Et en prime, le jeu propose une option permettant d’exporter tous les courriers que vous avez reçus dans un fichier consultable après avoir quitté le jeu.

Mon test de Kind Words : verdict

Parfois, vous recevrez juste des messages vous rappelant de bien vous hydrater 🙂

J’ai bien peur que les mots ne me fassent défaut pour exprimer mon avis sur ce jeu – car c’est vraiment une expérience qu’il faut vivre plutôt que raconter.

Toutefois, je voulais écrire cet article pour donner à d’autres la chance de découvrir ce jeu, mais aussi pour dire MERCI. Merci à vous, « Ziba et Luigi », les deux développeurs derrière cette superbe expérience : bravo pour cette idée, et pour l’avoir concrétisée avec autant de grâce. Et merci à tous les joueurs pour tous vos messages d’amour !

Kind Words est précisément le genre de jeu qui me rappelle pourquoi j’aime les jeux, tout court : c’est une preuve de plus que le jeu vidéo est une puissante forme d’art. Il n’y a pas une histoire dans ce jeu, il y a les multiples histoires que les joueurs veulent raconter, et les « kind words » qu’ils partagent les uns avec les autres.

Abonnez-vous à mon blog 💌

Et recevez mes prochains articles dans vos e-mails !

Rejoignez les 22 autres abonnés

1 commentaire sur “Mon Test de Kind Words, le jeu où vous partagez vos émotions avec des inconnus”

  1. Pourrait-on parler de « jeu épistolaire » ? J’ai l’impression que de plus en plus de jeux cherchent à rassembler les joueurs plutôt qu’à les opposer (je pense à NieR Automata par exemple ! Ton avis donne en tout cas envie de jouer au jeu 😉

Laisser un commentaire